Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Obili

L'équation du songo

9 Avril 2010, 15:15pm

Publié par obili.over-blog.com

 

bidouaIl ne faudra plus le décrire comme le partage des seuls oisifs . On ne pourra plus dire du songo qu'il est l’affaire des grands paresseux. L’Afrique centrale, l’aire culturelle beti-fang, en particulier, est le berceau du songo. Le songo, comme l’owani au Gabon ou l’awalé en Afrique de l’ouest, est un jeu de calcul, où l’esprit s’éprouve de manière très stratégique et tactique. Au passage, la personne qui en joue apprend par le même temps à affronter les écueils habituels du quotidien en société ou en privé. Le songo enseigne les vertus de la patience, de l’ironie, de la dérision, de la solidarité, en les mobilisant vers l’épanouissement individuel. Mieux encore, il est capable d’initier les jeunes enfants aux notions de nombre, d’espace, de droite, d’équation.

 

Les plus grands peuvent y puiser des lumières en matière de stratégie, de tactique, de statistiques ou même de philosophie de vie. Cette manière singulière de concevoir l’existence comme un tablier de jeu de réflexion, les cases et les grains s’y mettant à la disposition de notre personnalité, est désormais consacrée par les sciences exactes. Le professeur Bonaventure Mvé Ondo ayant assuré avec panache la promotion de ses significations plus sociologiques, anthropologiques et philosophiques.

 

Le songo enseigne que vivre est mastiquer le temps qui court avec soi. Tous ces principes sont aujourd’hui éclairés des regards scientifiques du mathématicien et de l’informaticien à la fois. Il aura fallu, on le devine lisant le livre paru aux éditions L’Harmattan, une passion remarquable, et un amour consommé des cultures à l’auteur des travaux publiés par l’éditeur parisien.

 

Serge Mbarga Owona, l’auteur du livre Le jeu de songo, offre en une même livraison les éléments de compréhension mathématique complète du songo et le complément informatique pour élever ce jeu à l’universel.  Première, qui n’est pas la seule, le livre s’accompagne d’un CD-ROM, conçu par l’auteur, permettant de jouer seul ou en réseau au songo. L’amateur de songo, ou même le simple néophyte pourront désormais célébrer les jeux de réflexion africains sans aucun complexe.

 

Une première qui dévoile  les mérites de la démarche, virtuose et iconoclaste au sens noble du terme, de ce mathématicien féru de poésie et des questions liées au développement de son continent.  Le livre, très didactique, emploie une langue dépouillée, chaleureuse, pour initier le lecteur aux règles et aux bienfaits du jeu pratiqué au Cameroun, au Gabon, en Guinée équatoriale, au Moyen Congo et au Cap-Vert. On est saisi par les révélations que les mathématiques, à travers l’auteur, donnent du degré d’abstraction des anciens Africains.  On apprend par exemple, heureux,  qu’il est possible de rendre compte du rapport au temps africain par une équation. On y découvre même que la modélisation de ce rapport au temps vécu à la beti-fang est l'une des clés de succès de toute menée scientifique fructueuse qui concernerait les peuples africains.

 

Le jeu de songo s’impose ainsi comme une œuvre majeure des sciences en Afrique. La présentation des travaux de modélisation du songo ne rebute absolument pas le lecteur. Ils l’impressionnent plutôt, le laissant deviner quel plaisir existe à jouer et à comprendre le monde à l’aide de son univers maternel. Le plaisir de partager avec le plus grand nombre est bien ce que l’auteur, Mbarga Owona, met en avant pour exposer les ressorts de ses travaux. Tombé dans le sablier de songo alors qu’il avait juste cinq ans, il a souhaité allier sa passion des mathématiques à celle des schémas de réflexion africains. Le songo n’est que la première étape de ses travaux, le jeu d’awalé, originaire de l’Afrique de l’Ouest, ayant lui aussi été magnifié par les mathématiques et l’informatique, grâce aux soins du mathématicien poète . Il est aujourd'hui disponible, sous le titre, L'awalé, chez le même éditeur.

 

L’approche originale des cultures africaines déployée dans Le jeu de songo est riche d’enseignements. Outre les nombreux prolongements pédagogiques incontournables, l’auteur va, pour la première fois, jusqu’à formaliser le raisonnement même des joueurs de songo, en élaborant les outils statistiques de connaissance et de critique des parties de songo. Des matériaux dont la valeur, pour d'autres disciplines, telles que les sciences cognitives, se dévine aisément.

 

Une démonstration implacable de ce que le songo n’est pas un jeu de hasard, mais bien un art de réfléchir, un art de vivre. Le CD-ROM contenu dans le livre est l’aboutissement de plusieurs années de travaux, entamés à la sortie du DEA de l’auteur.

 

 

Ada BESSOMO

 

 

 

Commenter cet article